Shadow IT : comment protéger vos données médicales ?

Shadow It protéger les données médicales

Shadow It protéger les données médicales

Le Shadow IT est un anglicisme, également appelé Rogue IT. Il désigne l’installation et l’utilisation d’applications informatiques en entreprise, sans l’accord préalable de la direction des systèmes d’information (DSI). Favorisant le partage de données ou le stockage d’informations, de plus en plus de logiciels sont utilisés en entreprise. Ceci, dans le but premier d’accroître la communication et la productivité. Si ces avantages sont incontestables, il se pose néanmoins un réel problème de sécurité.

Le domaine de la santé étant particulièrement sensible, il requiert une attention de tous les instants. Alors, quelles solutions de travail en ligne proposer à vos professionnels de la santé pour simplifier leur quotidien, tout en garantissant la sécurité et la confidentialité de vos documents ? DropCloud vous suggère quelques solutions pour éviter le Shadow IT.

Le Shadow IT : de quoi s’agit-il exactement ?

Pour être plus productifs, les collaborateurs ont besoin de communiquer entre eux. Parallèlement, les documents traités par les salariés sont de plus en plus souvent dématérialisés. Alors, quel meilleur moyen d’échanger qu’en passant directement par la voie informatique ? Voilà qui explique la multiplication des plateformes collaboratives ou des logiciels de stockage de données.

Si l’initiative part d’une réelle volonté de bien faire, nombreux sont pourtant les employés à ne pas demander l’approbation du département informatique avant d’installer et d’utiliser ces logiciels. À cela s’ajoutent les nombreux appareils personnels fournis dans le cadre du travail, comme un Smartphone, une tablette, un laptop… Là aussi, tous ces éléments contribuent à la multiplication du Shadow IT. C’est-à-dire tout usage informatique effectué en dehors du contrôle de la DSI.

Quelles sont les conséquences du Shadow IT dans le secteur médical ?

Le Shadow IT est un phénomène qui tend à prendre de l’ampleur dans tous les secteurs professionnels, y compris le domaine médical. Une étude menée par le groupe Gartner estime que, d’ici 2020, le Shadow IT pourrait être responsable d’un tiers des failles de sécurité. Or, cela pose un réel problème dans le milieu de la santé, sujet au traitement d’informations sensibles.

En théorie, tous les professionnels et les établissements médicaux sont tenus à des obligations strictes de sécurité et de confidentialité des données de leurs patients. Le milieu médical requiert donc une grande vigilance en matière de traitement, d’hébergement, de partage et de sous-traitance des données.

La responsabilité des organismes de santé a même été renforcée depuis l’entrée en application du règlement européen, le 25 mai 2018. Tout établissement de santé est tenu « d’assurer une protection optimale des données à chaque instant et être en mesure de la démontrer en documentant leur conformité ».

Quel est le rôle du service IT pour lutter contre cette pratique dans le milieu de la santé ?

Dans ce contexte, la DSI a un rôle primordial à jouer. Son objectif est d’abord d’analyser la situation et de mettre en exergue les failles de son système. Les problèmes doivent être clairement identifiés. Ceci non pas pour punir les employés, mais pour trouver des solutions efficaces. Un inventaire doit être réalisé pour identifier les risques et les failles de chaque application. Seule cette première étape permet ensuite de proposer des solutions adaptées et plus sécurisées.

Pour mieux comprendre l’utilisation de ces logiciels non autorisés, la DSI doit rester ouverte au dialogue, afin de mieux cerner les attentes du personnel. Son but, ensuite, sera de trouver un moyen de satisfaire les besoins des utilisateurs de son réseau.

Très souvent, le Shadow IT s’installe parce que l’un des employés découvre une application plus efficace que celle habituellement utilisée par son entreprise. Il en parle ensuite à ses collègues sans forcément demander la permission de la DSI. L’utilisation de la plateforme en question se multiplie et le risque s’accroît peu à peu.

Pour convaincre les employés d’utiliser un protocole encadré, sécurisé et autorisé, il est indispensable de mettre en place des solutions rapides et efficaces. Cette solution doit répondre pleinement aux besoins des collaborateurs.

Les entreprises peuvent, au même titre que les particuliers, être les proies de cyber-malveillances, voire de cybercriminalité. Il s’agit d’une tendance répandue dans ce domaine, étant donné les enjeux parfois colossaux que peuvent représenter des données numériques propres à une entreprise.

Les offres DropCloud pour contrer le Shadow IT

Si des applications peuvent être développées directement en interne, cela requiert le déploiement de moyens considérables au sein des équipes de support IT. Ensuite, les procédures de validation sont longues. Notamment dans les milieux de la santé, soumis à de très nombreuses contraintes réglementaires. Par conséquent, le déploiement d’applications internes peut-être très fastidieux, sans parler ensuite de toutes leurs mises à jour.

Voilà pourquoi, DropCloud vous propose différentes solutions en ligne, spécifiquement étudiées pour le monde médical. Destinés aux professionnels de la santé, les logiciels DropCloud permettent de réduire le Shadow IT dans les établissements médicaux. En proposant un panel complet de solutions informatiques, conforme aux législations en vigueur sur le traitement des données médicales.

  • Le logiciel WeSend permet d’envoyer des fichiers volumineux de façon totalement sécurisée ;
  • WeDrop est une plateforme de travail collaboratif, qui sert à partager des documents et à échanger avec différents interlocuteurs en toute sécurité ;
  • NeoBe est une application qui sauvegarde et restitue des données professionnelles en ligne, sans craindre la moindre faille de confidentialité.

L’ensemble de ces services s’appuie sur des infrastructures agréées pour l’hébergement des données de santé. Le système proposé est simple et adaptable. Pour l’utiliser, il suffit d’intégrer des solutions DropCloud à votre système d’information déjà existant. Alliant conformité, sécurisation et efficacité, ces technologies, basées en France, permettent d’endiguer efficacement le Shadow IT dans le milieu médical.

Olivier CARRE
Olivier CARRE
Directeur Marketing et Commercial – DropCloud