De nouvelles perspectives pour la télémédecine ?

télémédecine et téléconsultation

télémédecine et téléconsultation

 

La récente pandémie de Covid-19 a bousculé les codes en matière de prise en charge des patients. Notamment en mettant au cœur de l’actualité la télémédecine. Celle-ci ne se contente plus d’élargir le panel d’outils à la portée des professionnels, mais leur facilite grandement le travail lorsqu’ils n’ont pas la possibilité de rencontrer un patient peu mobile, trop éloigné ou confiné.

La télémédecine et la téléconsultation en France

Les actes de téléconsultation se sont multipliés pendant la période de confinement. DropCloud Santé fait le point sur le sujet de la télémédecine en France, ses avantages et ses limites.

La téléconsultation, une forme de télémédecine

Pour comprendre les enjeux de la télémédecine, il faut commencer par bien cerner le sujet. Le Code de la santé publique offre la définition suivante : « La télémédecine est une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication » (Article L6316-1). La télémédecine englobe différentes pratiques médicales :

  • La téléconsultation (la consultation à distance) ;
  • La télé expertise (l’entretien à distance entre professionnels pour avis de spécialiste) ;
  • La téléassistance (l’aide à distance d’un praticien à un autre pendant un acte médical) ;
  • La télésurveillance (le suivi à distance des données médicales d’un patient) ;
  • La régulation médicale (le premier diagnostic à distance délivré par un médecin du service d’aide médicale d’urgence).

Un développement fulgurant des téléconsultations pendant le confinement

En France, la téléconsultation connaît une reconnaissance progressive, assez lente en comparaison des États-Unis, des pays asiatiques ou scandinaves. Depuis septembre 2018, l’acte est reconnu, et son remboursement est pris en charge par l’Assurance maladie à hauteur de 70 %.

Des statistiques récentes ont mis en lumière une pratique encore limitée, voire exceptionnelle. D’après ce sondage, seulement 6 % des Français ont essayé la téléconsultation (Panorama sur la télémédecine d’aujourd’hui et perspectives pour l’avenir, Odoxa, janvier 2020). Du côté de l’Assurance maladie, on dénombrait en moyenne 10 000 téléconsultations par semaine, avant mars 2020.

La crise de Covid-19 et le confinement ont provoqué une augmentation exceptionnelle du nombre de téléconsultations. Les pouvoirs publics ont encouragé les médecins et les patients à privilégier cette pratique à distance, pour réduire le risque de contamination. L’Assurance maladie a ouvert la voie, en annonçant le 18 mars la prise en charge à 100 % des actes de téléconsultation, à titre transitoire.

Les chiffres de l’Assurance maladie sur les téléconsultations à fin mars 2020 sont révélateurs :

  • 80 000 actes de téléconsultation ont été facturés en semaine 12 (première semaine de confinement) ;
  • 7,6 % des médecins généralistes ont effectué une téléconsultation en semaine 12 ;
  • 486 369 téléconsultations ont été enregistrées pendant la semaine 13 ;
  • Environ un médecin généraliste sur trois a réalisé une téléconsultation en semaine 13.

La sécurité des données, enjeu essentiel des consultations en ligne

La télémédecine s’inscrit au cœur d’un grand thème pour l’avenir : le développement de l’e-santé, l’offre numérique dans le domaine de la santé. En effet, les innovations des technologies de l’information et de la communication offrent de nouvelles perspectives. Elles améliorent la prise en charge des patients, en permettant de transmettre et stocker plus efficacement leurs données médicales.

Cependant, l’utilisation grandissante des outils et des services de téléconsultation — un exemple parmi d’autres du numérique en santé — soulève aussi des enjeux majeurs. L’efficacité des soins apportés à distance peut soulever certaines questions, comme la confidentialité et la sécurité des échanges.

Les avantages et les inconvénients de la téléconsultation

La téléconsultation est un acte médical à distance qui intéresse le plus grand nombre, potentiellement n’importe quel patient. Elle change les habitudes de soin, sans révolutionner pour autant la pratique de la médecine.

La consultation à distance est pertinente pour diagnostiquer certaines maladies courantes, saisonnières par exemple. Elle est aussi utile au suivi régulier des patients atteints d’une pathologie chronique. La prise en charge s’avère plus rapide, plus efficace et le renouvellement d’ordonnance plus simple. Le médecin optimise son emploi du temps et le patient évite des temps d’attente.

La progression de la téléconsultation a aussi une vertu plus large : elle participe à la lutte contre les déserts médicaux. Les habitants des régions isolées, qui font face à une pénurie de médecins, peuvent entrer plus facilement en contact avec un professionnel de santé grâce aux progrès de la télémédecine.

Néanmoins, des limites existent en pratique, qui freinent le développement de la téléconsultation :

  • La perte du lien physique (rassurant) avec le médecin ;
  • Toutes les pathologies ne peuvent pas être correctement appréhendées à distance ;
  • Les problématiques matérielles et techniques (qualité de l’image, du son, de la connexion).

Explorer les possibilités du numérique en santé avec DropCloud

Le numérique prend une place de plus en plus importante dans le secteur médical. DropCloud Santé propose des outils en ligne pour faciliter la tâche des médecins. Ils peuvent servir en complément d’un service de téléconsultation.

Des solutions pour faciliter le travail quotidien des professionnels de santé

Pour répondre à leurs besoins grandissants en matière d’outils numériques, DropCloud Santé déploie une offre logicielle spécifique à destination des professionnels de santé. Les trois solutions DropCloud Santé ont été mises au point pour les aider dans leur travail quotidien.

  • NeoBe Santé sauvegarde en environnement ISO 27001-HDS les données informatiques du médecin, l’ensemble des dossiers d’un établissement de santé et toutes les informations sensibles qui passent par les laboratoires.
  • WeSend Santé facilite les échanges sécurisés de fichiers  entre confrères et avec les patients.
  • WeDrop Santé propose une plateforme de travail collaboratif pertinente au sein d’une structure médicale et au-delà, pour mener des projets de recherche communs par exemple.

La certification ISO27001-HDS de DropCloud : une garantie de sécurité des données de santé

Les outils DropCloud Santé sont complémentaires d’un service ou d’une plateforme de téléconsultation. Ils sont utiles au professionnel de santé qui souhaite explorer toutes les possibilités des technologies numériques pour optimiser son emploi du temps et améliorer la prise en charge de ses patients.

La sécurité des données, qui est un enjeu essentiel du numérique en santé, est assurée par les infrastructures de l’éditeur DropCloud. Les logiciels NeoBe Santé, WeSend Santé , et WeDrop Santé évoluent dans un environnement conforme aux exigences du RGPD et du Code de la santé publique. La certification ISO27001-HDS, qui permet à un prestataire extérieur de prétendre à l’hébergement de données de santé, est la garantie présentée par DropCloud pour la sécurité des informations de ses clients.

 

Olivier CARRE
Olivier CARRE
Directeur Marketing et Commercial – DropCloud