Bien héberger vos données médicales pour garantir leur confidentialité

datacenter-heberger-les-données-médicales-en-france

datacenter-hebergement-de-données-en-france

Avec la numérisation de plus en plus importante des documents, les entreprises ont besoin de stocker leurs informations. Quand ces dernières sont mises sur des plateformes collaboratives, cela favorise aussi les échanges entre les collaborateurs, leur permettant au passage de gagner un temps précieux. Dans ce contexte, il est essentiel de trouver des solutions pour limiter leur utilisation malveillante.

De même, lorsque les dossiers numérisés et hébergés sur des serveurs contiennent des informations médicales, leur confidentialité et leur protection sont d’autant plus importantes. C’est pourquoi les entreprises européennes ont l’obligation d’œuvrer en conformité avec le Règlement européen sur la Protection des Données (RGPD) qui est devenu plus strict en mai 2018.

Quels sont les moyens envisageables pour héberger des données médicales ?

Plusieurs solutions existent pour héberger les données médicales des entreprises. Néanmoins, compte tenu du caractère sensible de ces données personnelles, certaines options sont à privilégier et semblent plus pertinentes que d’autres.

L’hébergement de données médicales sur disque dur

À un niveau local, un simple disque dur externe peut suffire à héberger des données. Cependant, il s’agit d’une solution peu pertinente pour tous les documents susceptibles d’être utilisés quotidiennement. Dans ce cas, l’accès à un serveur ou à un cloud par plusieurs collaborateurs est beaucoup plus pratique. De plus, en cas de sinistre, un disque dur peut être détruit ou détériorer.

Les serveurs internes pour héberger des données de santé

Certaines entreprises préfèrent stocker les dossiers de santé sur des serveurs internes, à l’intérieur même de leurs locaux. Ceci étant donné la sensibilité des informations qu’elles contiennent. Là encore, il s’agit d’une solution risquée. Surtout lorsque l’on sait qu’il s’agit de l’une des cibles favorites des hackers. Maintenir un bon niveau de sécurité sur ce type de serveur requiert des connaissances poussées en informatique et des mises à jour fréquentes.

L’hébergement de données médicales en cloud

Le cloud semble être un système plus sécurisé. A condition bien sûr de se tourner vers les bonnes plateformes. Par l’intermédiaire de cette méthode d’hébergement, une simple connexion permet à tous les collaborateurs d’accéder à leurs documents. Ceci de n’importe quel terminal et où qu’ils se trouvent. Les plateformes d’hébergement sont assurées et garantissent la sécurité des données confiées conformément à la réglementation en vigueur.

Le Cloud Act, une nouvelle réforme à risques pour les données de santé

À ce jour, le marché des datacenters, sur lequel repose le système de cloud, est largement dominé par les Américains. Pourtant, un problème de confidentialité a récemment émergé. Notamment, à cause de la mise en place de la loi fédérale Cloud Act (« Clarifying Lawful Overseas Use of Data Act »), le 23 mars 2018.

Conformément à ce texte, les forces de l’ordre et les agences de renseignements des États-Unis ont tout à fait le droit de consulter les données stockées sur les serveurs Cloud américains. Que ce soit pour obtenir des informations issues des entreprises de leur propre pays ou de sociétés situées dans n’importe quel autre endroit du monde.

Autrement dit, les documents français stockés chez un hébergeur américain ne sont pas protégés. Ils peuvent être consultés par les forces de l’ordre ou les agences de renseignements d’outre-Atlantique. Bien entendu, ce principe va totalement à l’encontre des règles établies par le RGPD. Ce dernier stipule qu’il est interdit de traiter ou de commercialiser des données de santé relatives à une personne identifiée ou identifiable, sauf en cas de consentement clair et explicite de la personne concernée. Egalement à condition que cette dernière ait préalablement été bien informée de la finalité et du cadre dans lesquelles ces données seront utilisées.

Héberger les données médicales en France, une solution aux nombreux avantages

Depuis l’instauration de la loi Cloud Act, il semble donc essentiel de passer par un hébergement français pour protéger la confidentialité de ses données médicales. Par ailleurs, faire le choix d’un hébergeur de proximité offre bien des avantages.

Un lien direct avec un prestataire de proximité

En optant pour une plateforme d’hébergement située en France, vous avez l’assurance d’échanger avec un acteur de proximité. Or, en cas de besoin, il est beaucoup plus simple de contacter un hébergeur local, ou même de vous rendre dans ces locaux pour juger de la qualité de ses prestations.

Des données de santé hébergées dans le respect du RGPD

Les hébergeurs français ont l’obligation de respecter les lois en vigueur sur le territoire. Ainsi, en y stockant vos données de santé, vous avez la certitude de travailler en conformité avec le RGPD. Ce qui implique donc de mieux protéger vos informations confidentielles.

La France, la garantie de la confidentialité des données du patient

Si vous choisissez de faire appel à un datacenter situé hors de l’Europe, en cas de litige avec ce dernier, sachez que le tribunal compétent pour régler l’affaire sera celui de votre plateforme d’hébergement. Autrement dit, lorsque vous optez pour un datacenter américain, rien ne vous garantit réellement la confidentialité de vos données médicales.

La solution NeoBe-Santé de DropCloud pour protéger et stocker vos données

Chez DropCloud, nous nous engageons à protéger vos données de santé. Nos serveurs d’hébergement NeoBe-Santé sont spécifiquement adaptés aux professionnels du milieu médical. Ils vous permettent de sauvegarder vos données sur des serveurs situés en France. D’assurer la sécurité de vos documents et de restaurer vos fichiers 24 heures sur 24 par une simple connexion Internet. À cela s’ajoute un accompagnement téléphonique gratuit, gage de toute la qualité des services DropCloud.

Même en étant très précautionneux sur le choix de votre hébergeur, lorsqu’il s’agit de données sensibles de santé, il est toujours préférable de se montrer très vigilant. Voilà pourquoi nous vous recommandons de rendre aussi anonymes que possible les données relatives à vos patients.

tester la solution Neobe santé de dropcloud

Olivier CARRE
Olivier CARRE
Directeur Marketing et Commercial – DropCloud